• Julie Latour

Le 4e trimestre? Et puis après?

Mis à jour : 21 juin 2019


Ça y est! Bébé est arrivé! Tout le monde vient admirer la petite merveille toute neuve en oubliant un peu la maman qui a mis son corps à rude épreuve au cours des neuf derniers mois. Ne serait-il pas important d’accorder de l’intérêt à cette période post-gestation pour mieux comprendre et soutenir la nouvelle maman?


La naissance d’une mère, la fin d’un exploit pour le corps humain


Ah le fameux instinct maternel! Une forte croyance culturelle nous amène à penser que toutes les mères ont d’emblée cet instinct qui fait en sorte qu’elles “trippent” sur leur bébé mai il faut reconnaître que la maternité vient sûrement dans au moins 50 nuances et de rose. Le débalancement hormonal suivant l’accouchement, les deuils de naissance parfaite, les nuits inexistantes, l’adaptation à la vie avec bébé, un corps qu'on ne reconnait plus et j’en passe! Ce quatrième trimestre, c’est prendre le temps de se découvrir mère et de s’approprier ce rôle.


Côté physique, le corps, qui a été aux limites de ses capacités durant les 3 trimestres de la grossesse prendra plusieurs mois (le fameux 4e trimestre!) pour se reconstruire.


Des exemples?

  • L’utérus pèse encore 1 kilo après la délivrance, il reprendra son poids et sa forme après 2 mois.

  • Chute brutale de la progestérone et des oestrogènes à un niveau prépubère.

  • Le volume sanguin, augmenté de 1,5 à 2 litres pour nourrir le placenta, se dirigera vers les seins pour préparer la montée laiteuse et prendra ensuite 6 semaines pour redevenir normal.

  • La diaphragme, le muscle de la respiration, a été refoulé vers le haut durant la grossesse. Il perdra ses appuis à l’accouchement et prendra environ 4 semaines pour retourner à la normale.

D’accord, mais qu’est-ce que ça change de savoir tout ça?


Dans une société axée sur la performance, le dépassement de soi, le “si tu veux, tu peux”, c’est tout un défi d’accepter de prendre le temps de vivre ces changements.


Comme maman, pourquoi ne pas préparer son 4e trimestre avant l’accouchement? On peut préparer un calendrier d’aide, donner à nos proches des certificats cadeaux de services à rendre, demander des relevailles. Et surtout, il faut s’accorder du repos et du temps!


Comme proche, chaque visite doit se transformer en occasion pour donner un coup de main! Ménage, pelletage, lavage, pliage, balayage! On peut aussi écouter sans juger, offrir un cadeau pour la maman (massage, soins), préparer des repas et être attentif à la santé mentale des parents.


*Cet article est fortement inspiré du livre Le quatrième trimestre de la grossesse d’Ingrid Bayot, une excellente lecture à faire si vous voulez appronfondir le sujet.

  • Facebook - White Circle

Sherbrooke, Québec

© 2018  Julie Latour.